Ce matin j'avais une idée

Une idée qui s'est enfuit

Elle n'était pas encore activée

Puis elle a fuit loin de mon esprit

 

Aussi je regarde ma page blanche

Pourtant j'ai tant de choses à écrire

Mais là il faut je que je franche

C'est vers toi que mon cœur soupire

 

Il soupire à chaque instant

Le jour, la nuit, le matin, le soir

Tel l'aiguille d'un cadrant

Qui n'a aucun répit même dans le noir

 

Ce matin je pensais à des choses

Des choses que je voulais écrire

Avec toi je suis toujours en symbiose

Je pleure toujours avant de m'endormir

 

Alors je regarde au travers les lignes

Qui sont vides à l'intérieur

Telles des notes en interligne

D'une partition sans aiguilleur

 

Mon âme est vide sans ta présence

J'ai besoin de ton amour pour créer

Je ressens le vide de ton absence

L'absence qu'on pose pas sur le papier

 

Ce matin j'avais une idée

Une idée qui me parlait de toi

Mais j'ai préféré la garder

Car notre amour on en parle pas

J'AVAIS UNE IDEE - T39-24

@kakisteanne - 09.08.17 - 39-24

ISBN - 978-2-9546750